Le satin : sa composition, ses bienfaits et son histoire

Vous avez sûrement déjà entendu que le satin est bénéfique pour prendre soin de vos boucles, mais que savez-vous réellement au sujet de cette douce texture ? Focus sur le satin, sa composition, ses bienfaits et son histoire !

satin

L’histoire du satin

Le satin de soie naît à Quanzhou, en Chine il y a deux millénaires. La culture de la soie était très présente : il était tout à fait normal de porter des vêtements en soie quelle que soit sa classe sociale, et la maîtrise et le port du satin de soie était tout à fait normale. Cet héritage culturel est resté en Chine, puis en Asie, jusqu’au 12e siècle.

L’Italie devient le premier pays européen à développer ce savoir-faire chinois, avant de s’étendre sur tout le continent européen 2 siècles plus tard. A l’inverse de la Chine, le tissu était coûteux et donc réservé aux classes supérieures.

Le satin, une matière … ou pas !

Contrairement à ce qui est souvent pensé, le satin n’est pas une matière mais une méthode de tissage ! On parle alors d’armure de tissage : c’est un ordre spécifique dans lequel les fils de chaîne croisent les fils de trame.

La production d’un tissage satiné pourrait se faire avec plusieurs matières : la soie, le nylon, le polyester … Mais certains puristes insistent sur le fait qu’un tissu satin ne peut être fabriqué qu’à partir de soie.

Quoi qu’il en soit, l’utilisation de la méthode du tissage satiné permet au tissu d’avoir une surface lisse, avec un côté brillant et un côté mate. Le degré de douceur du tissu est tout de même influencé par la matière utilisée.

armure tissage satin
Source : Researchgate

Son utilisation

Sa brillance et sa fluidité reflètent le chic et l’élégance. C’est pourquoi on l’utilise principalement dans le textile : prêt-à-porter, haute-couture, accessoires, lingerie, décoration d’intérieur …

Il fut un temps où Louis XIV l’utilisait pour orner les meubles de Versailles. Mais c’est dans les années 1800 que le satin connaît un pic de popularité chez les femmes de la classe supérieure et de la classe ouvrière.

Les différents types de satin

Le satin de soie

Actuellement le plus cher mais celui qui est à l’origine du satin, le satin de soie est reconnu pour son image luxueuse et son histoire qui a marqué toutes les époques.

Le satin de polyester

Il s’agit d’un matériau plutôt accessible, à base de matière synthétique. Sa ressemblance avec le satin de soie en fait sa force, et il est assez glissant. Selon la qualité du polyester utilisé, le rendu est plus ou moins doux et brillant.

Chez Curly Nights, nous utilisons du satin de polyester de haute qualité pour la confection de nos bonnets de nuit, taies d’oreiller et chouchous car il est tout aussi efficace pour les boucles et la peau, tout en restant accessible. Avantage supplémentaire par rapport au satin de soie : il passe en machine à 30° sans problème !

Le satin de coton

Aussi appelé « satinette », il s’agit d’un satin doux qui ne glisse pas bien qu’il soit lisse. Ayant les mêmes propriétés que le coton qui le compose, il n’est pas adapté pour la protection des cheveux.

Aussi surprenant soit-il, on retrouve aussi le damas, le moleskine et la duvetine parmi les tissus créés avec la méthode du satin.

Ses bienfaits

En plus d’être esthétique, le satin comporte certaines vertus. Dormir avec une taie d’oreiller en satin, c’est dormir sur une matière lisse qui n’assèche pas votre peau ou vos cheveux. Ainsi, l’apparition des rides est retardée et vos cheveux glissent sur la matière, restant alors sains et hydratés.

Le satin est donc une méthode de tissage ayant un passé historique intéressant et dont les caractéristiques particulières font sa richesse.

Vous pouvez maintenant vous coucher en ayant appris quelque chose … et en protégeant vos boucles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *