Crash test : la coloration à la cire sur cheveux bouclés

La coloration à la cire était faite pour mes cheveux bouclés. J’ai longtemps voulu colorer mes cheveux. Ayant grandi dans l’ère des réseaux sociaux, les cheveux colorés ont toujours été tendance que ce soit un simple blond, un roux cannelle ou bien même les couleurs les plus extravagantes comme un jaune fluo. Cependant, avec mes cheveux bouclés, ce n’était pas une mince affaire. Pour perdre quelques teintes de mon brun foncé habituel, je devais les décolorer. Le processus, étant très agressif, allait changer la définition de mes boucles. J’en avais la certitude. 

Après plusieurs heures sur Instagram, une solution s’est imposée : la cire colorante. Cette cire, déclinée en une dizaine de couleurs et disponible sur d’innombrables sites internet, avait la propriété de teindre les cheveux temporairement sans les abimer. J’ai donc testé cette cire en blond et en violet pour vous ! 

Et la coloration, ça se passe comment ?

Une vidéo Youtube et un peu d’inventivité m’ont permis de colorer mes cheveux de la manière la plus efficace. Je vous dis tout !

1. Le traitement profond sous la douche 

Je me suis munie de mon shampooing clarifiant afin de nettoyer toute possible accumulation de produit sur mon cuir chevelu. Cette étape passée, il faut maintenant appliquer un traitement profond. J’ai pris la décision d’ajouter un soin à cette coloration car, pour être franche, je ne savais pas quels seront vraiment les effets de la coloration sur mes cheveux. 

Dans un effort de protection, j’ai appliqué mon soin traitement fortifiant et réparateur à l’huile de ricin noir de Jamaïque. Ce soin a agit pendant 30 minutes dans mes cheveux car un bon traitement profond n’est efficace qu’entre 15 à 30 minutes

Pro tip ! Un traitement profond fonctionne d‘autant plus qu’il est sous la chaleur. Pensez à le chauffer jusqu’à 35 degrés, son point de rosée, au bain-marie ou au micro-onde pour activer ses propriétés d’absorption et rendre les cheveux plus doux (et fort si votre soin est axé sur les protéines). Avec le bonnet de douche et de soin de chez CurlyNights, je n’ai pas eu besoin de redoubler d’efforts. Avec son rebord en tissu éponge moelleux et son imperméabilité, aucun goute n’a eu la chance de couler. La chaleur a été conservée et les bénéfices du soin ont été remarqués. 

 2. L’application de la cire colorante

cheveux bouclés, teinture, violet, cire, coloration

Après avoir enfilé des gants, j’ai séparé mes cheveux encore mouillés en quatre grosses sections. Mes cheveux ne sont pas très épais et, même secs, restent très plats à la racine, sans un volume extraordinaire. Pensez donc à séparer en 6 ou même 8 sections si vous avez les cheveux plus épais ou plus volumineux. J’ai ensuite enduit mes cheveux de la crème la plus nourrissante que je possédais. On passe maintenant à la coloration. 

Toujours avec des gants aux mains, j’ai étalé la cire blonde de manière homogène sur chacune des quatre sections. C’était plutôt simple et rapide. Comme mentionné précédemment, mes cheveux sont brun foncé. Ayant une légère crainte que le blond ne soit pas assez voyant, tout le contenu du pot de cire s’est retrouvé sur ma tête. 

Pro tip ! Sachant que c’est un processus tachant, j’ai pris mes précautions. Tous les outils étaient devant moi : la brosse, ma crème, ma gelée et mon combo sèche-cheveux / diffuseur. Je vous invite à en faire de même ! 

3. On termine la routine 

C’était l’étape qui se rapprochait le plus de ma routine capillaire quotidienne habituelle. J’ai passé ma gelée dans les cheveux, et je les ai « froissés » pour activer mes boucles. Les gants enfin jetés, j’ai clôturé en diffusant mes cheveux avec mon sèche-cheveux. Ma routine et ma coloration étaient terminées. 

Résultat, protection, rinçage : mon ressenti

1. Résultat de la coloration 

Pour un premier essai, le résultat est satisfaisant. Le blond n’est certes pas aussi accentué qu’un blond réalisé avec une teinture permanente mais il est très réussi. Il change de mon brun habituel et c’est vraiment amusant. La cire ne coule pas et ne déteint pas sur les doigts comme on pourrait le penser. Avec son processus simple et rapide, je ne vois pas d’inconvenant à la cire et serait même prête à la refaire.  

2. Protéger sa coloration à la cire quand on a les cheveux bouclés 

Grâce à ma routine et à la cire, mes bouclés étaient d’une définition sans pareille mais moins serrées qu’à l’accoutumée. Cette cire n’est que temporaire, il faut donc la conserver le plus longtemps possible. Ça passe par une protection la nuit. Avec le bonnet de nuit Curly Nights, je n’ai eu aucun problème. Ma charlotte de nuit, fabriquée en coton wax avec une doublure en satin, permet de conserver l’hydratation des cheveux et de garder des boucles souples et définies

Ma coloration à la cire sur cheveux bouclés a duré pas moins de deux semaines car il fallait bien que je me lave les cheveux. En deux semaines, la couleur était toujours vive et mes cheveux toujours aussi définis grâce au bonnet CurlyNights. Après le rinçage de la teinture et ma routine capillaire, j’ai remarqué que mes boucles étaient plus douces, plus volumineuses et plus serrées. Mes cheveux avaient reçu comme une seconde vie. J’ai été agréablement surprise. 

Conclusion

Beaucoup moins agressive pour les cheveux bouclés que les teintures permanentes, cette coloration à la cire temporaire est une des meilleures alternatives. Je l’approuve totalement. En suivant ce guide, vous n’allez pas être déçues. Sautez le pas et adopter la coloration à la cire. N’oubliez pas de nous partager vos photos sur les réseaux sociaux ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.