10 chansons qui sublimeront votre routine soins capillaires du dimanche !

Prendre soin de ses cheveux demande du temps et de l’énergie, alors il faut rendre cette routine plaisante. Quoi de mieux que d’accompagner son rituel capillaire musicalement ?

Nous vous avons préparé une playlist de 10 chansons prônant la beauté du cheveu naturel. De Solange Knowles à Willow Smith, en passant par Erykah Badu et India.Arie : de quoi saupoudrer de confiance en soi votre routine soin du dimanche!

Vous trouverez dans la suite de l’article des explications concernant chaque chanson, afin de comprendre leur sens et leur histoire.

Disponible sur Spotify et Youtube :

Solange – Don’t touch my hair

« Ne touchez pas à mes cheveux, ce sont mes sentiments que je porte »

SOLANGE, « Don’t Touch my hair »

Vous avez probablement entendu parler d’elle lorsque les critiques musicales ont salué la qualité de son album « A Seat At The Table », ou bien grâce aux magazines people qui ont relayé sa croustillante altercation avec son beau-frère Jay Z lors du Met Gala 2014. On ne peut pas ouvrir une playlist sur le thème du cheveu par autre que chose que l’iconique « Don’t Touch My Hair » interprété par Solange Knowles, sœur cadette de Beyoncé. Ici, Solange dit stop aux micro-agressions qu’elle a subit tout au long de sa vie à cause de la texture de sa chevelure.  

solange knowles
Source : Gala

Beyoncé – Formation

« J’aime les cheveux de ma fille avec ses babyhair et son afro »

BEYONCE, « Formation »

Queen B a fait son comeback en 2016 avec « Formation », un single pro-noir qui s’inscrit dans son projet Lemonade, un film-album introspectif dans lequel un parallèle entre la reconstruction de son couple et son histoire/ethnicité et l’afroféminisme qui s’en dégage.

Dans Formation, elle s’adresse notamment aux détracteurs qui ont attaqué sa fille Blue Ivy : « I like my baby’s hair with babyhair and afro ». Pour l’anecdote : une pétition avait été lancée par des internautes et relayée par de nombreux médias pour que Beyoncé s’occupe mieux des cheveux de sa fille. On y retrouvait des commentaires du genre « Les cheveux de Blue Ivy ressemblent à de la moisissure », et les comparaisons avec les cheveux lisses de North West (fille de Kim Kardashian et Kanye West) fusaient.

Un message d’autant plus fort qu’elle l’a crié fièrement au Super Bowl en faisant un hommage aux Black Panthers.

Blue Ivy dans le clip de « Formation » – Source : GIPHY

Kelly Rowland – Crown

« Mes cheveux = ma couronne. »

KELLY ROWLAND, « Crown »

L’ex Destiny’s Child collabore avec Dove pour une campagne contre le harcèlement lié aux cheveux nommée « Love your hair ». C’est donc fièrement que Kelly Rowland chante une hymne à la diversité et à la confiance en soi : « Magnifiques quelle que soit la couleur, qu’ils soient lisses, bouclés, courts ou longs, j’aime ce que je vois dans mon miroir […] je porte ma couronne, mes cheveux, ma couronne ».

Erykah Badu – Afro

« Tu dois porter ton afro, papa, j’ai fait des braids, j’ai fait des tresses et plein d’autres coiffures. »

ERYKAH BADU, « Afro »

La pionnière neo-soul chante en hommage à Questlove du groupe The Roots, avec qui elle collabore étroitement pour l’élaboration de son premier album « Baduizm ». « You need to pick your afro, daddy, I braided my hair, yes, I did cornroll and everything » chantonne Erykah Badu dans une demarche identitaire et de renouement avec ses racines, et cela passe aussi par la coiffure : braids, tresses … Celle que l’on surnomme « Queen of Neo-Soul » est aussi connue pour son afro qu’elle a souvent arboré fièrement.

Source : Fip

India.Arie – I am not my hair

« Je ne suis pas mes cheveux, je ne suis pas une peau, je ne suis pas vos préjugés : je suis l’âme qui vit dedans »

INDIA.ARIE, « I am not my hair »

Dans cette chanson, India Arie pointe du doigt les préjugés auxquels font face les cheveux bouclés, crépus et afros. Elle y dénonce le favoritisme pour le cheveu lisse en expliquant ce à quoi elle a du faire face, dont le fameux « votre coupe de cheveux n’est pas professionnelle ». « Je ne suis pas des cheveux, je ne suis pas une peau, je ne suis pas vos préjugés, je suis l’âme qui vit dedans ».

Qu’ality– NA-TU-RAL 2013

« J’aime tes dreads, ton afro puff. Long, court, bouclés et épais, à quoi penses-tu? »

QU’ALITY, « NA-TU-RAL »

Dans cette chanson, l’artiste indépendant évoque des femmes emblématiques qui ont porté la culture afro-américaine, et dont parfois les cheveux naturels ont joué un rôle dans leur influence. Il y évoque notamment Janet Jackson, Erykah Badu, India.Arie , Jill Scott, Brandy, Lauryn Hill, Janelle Monae… et évoque son amour les dreads, les naps, et les cheveux naturels en général.

Kele – Natural Hair

« J’aime tes cheveux au naturel »

KELE, « Natural Hair »

L’artiste londonien prône les cheveux naturels. Les questions raciales lui tiennent à cœur, et il explore ces problématiques à travers sa musique, teintée de soul.  

Madison Watkins – Curls       

       « J’appelle toute mes girls, vous feriez mieux de ramener vos curls ! »

MADISON WATKINS, « Curls »

Peu connue du grand public, Madison Watkins chante pour ses boucles sur une ambiance 80’s qui peut nous rappeler l’âge d’or de Whitney Houston.  Faites attention à ne pas éclabousser partout vos produits, car vous ne pourrez pas rester en place avec cette chanson !

Lizzo – Good as Hell

« Je fais ma coiffure, je regarde mes ongles, bébé comment tu te sens? Je me sens grave bien ! »

LIZZO, « Good as hell »

Lizzo se trouve « good as hell » et elle a bien raison : accompagnée par Ariana Grande, elles prônent la confiance en soi. Lizzo « fait ses cheveux et ses ongles » et « se sent grave bien » !

lizzo
Source : My Skin (Music Video)

Willow – Whip my hair

« Je ne laisse pas les haineux me descendre, je garde la tête haute et je sais que j’irai bien […] J’agite mes cheveux en avant et en arrière ! »

WILLOW , « Whip my hair »

Un classique de la confiance en soi et en ses cheveux interprété par la fille de Will Smith et Jada Pinkett. L’un des premiers singles de l’enfant pop-star (qui a bien grandi à present) a marqué toute une generation. Celle que l’on surnommait “baby Rihanna” expliquait: “Vous ne devez pas avoir peur d’être vous meme, vous devez être vous-même et vous ne pouvez laisser personne vous dire que ce n’est pas bien”… elle avait à peine 10 ans !

Source : GIPHY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *